• Au revoir Grégoire !.....

     

    Au revoir Grégoire !.....

     

     

    J'ai rencontré Grégoire BRAININ dans les années 80, nous étions assis ma mère et moi dans un restaurant de Honfleur, quand il est venu à notre table pour nous présenter ses poêmes, nous parlions en russe, il a commencé la conversation en russe et nous avons fait sa connaissance, il s'est avéré en causant que tout jeune il habitait dans la rue Berlioz à Vélizy-Villacoublay la rue ou je suis né en 1952. Il respirait la joie, quelque chose de merveilleux se dégageait de sa personne et il nous a invité à boire un café dans sa maison de Honfleur.

    Il m'a invité a la dédicace de son livre "Moineau" à Paris au rond-point des Champs Elysées.

    Je suis juste derrière lui en photo.

     

    Au revoir Grégoire !.....

     

    Puis le temps est passé et un jour je le vois monter dans l'avion qui partait pour Los Angeles, avec son épouse. Il  y allait pour des raisons professionnelles (un dessin animé tiré de ses poêmes).... Nous avons reparlé de Honfleur....

    Nous parlions peinture (je peignais sur toile à cette époque) et me proposa de m'aider à exposer à Honfleur (il connaissait tout le monde, les galeries etc....). Par manque d'assurance et de timidité, je n'y ai pas donné suite.

    De nouveau le temps est passé et nous nous sommes retrouvés des années plus tard par Internet, je lui ai envoyé un mail et il m'a gentiment répondu.

    Il me laisse le souvenir d'un homme au grand coeur, plein d'amour envers les autres, son visâge respirait la sérénité et même si je l'ai rencontré à trois reprises dans ma vie, je ne sais pourquoi je n'ai pas oublié notre rencontre.

    Repose en paix Grégoire

    Lire

    Lire

    Lire

     

    Un poème de Grégoire BRAININ

     

    Si l'on se mettait à s'aimer
    S'aimer sans se faire d'illusions
    Aux arbres morts pousserait la vie
    Aux terres arides naîtrait le fruit,
    Si l'on se mettait à s'aimer
    S'aimer pour oublier la haine
    Comme s'aiment les enfants
    En ouvrant les bras à n'importe qui !
    Si l'on se mettait à s'aimer
    Comme l'on moissonne les champs;
    Qui s'en meurent l'hiver
    Et renaissent au printemps
    Comme les anges aux proues des navires
    Qu'aux départs on a fait bénir.
    Si l'on se mettait à s'aimer
    S'aimer sans se faire d'illusions
    Aux arbres morts pousserait la vie
    Aux terres arides naîtrait le fruit,
    Si l'on se mettait à s'aimer

     

    Au revoir Grégoire !.....

     

    Michel Lamarre rend hommage à "Moineau"

    " C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de Grégoire BRAININ dit Moineau le Poète. Un homme bon, très gentil et d'une grande culture. C'était un homme profondément amoureux de Honfleur qui y a vécu des années. Une personne très investie dans la vie de cette ville et qui était notamment à l'origine de la création du Festival du Cinéma Russe. Monsieur BRAININ a été le lien entre les Russes et Honfleur et qui, après mon élection en 1995, me les a fait rencontrer pour que le Festival soit ancré à Honfleur et non à Saint Raphaël. Festival qui a été repris par la suite par l'association des Amis du Cinéma Russe présidée par Madame Françoise SCNHERB.
    Monsieur BRAININ, grand poète et grand humaniste, aimait les gens et la vie. Honfleur et moi perdons un grand ami mais il restera dans nos cœurs et dans nos mémoires à tous comme un artiste de talent.
    Toutes nos pensées accompagnent sa famille dans cette douloureuse épreuve."
    Michel Lamarre 
Maire de Honfleur


    Vice-Président du Conseil Départemental

     

    Au revoir Grégoire !.....

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :