• Le Protestantisme

     

     

    Le Protestantisme

     

     

    Le protestantisme est l'une des principales branches du christianisme avec le catholicisme et l'orthodoxie. Entendu largement, le protestantisme est l'ensemble des groupements « issus, directement ou non, de la Réforme et qui rejettent l'autorité du pape ».

    La Réforme est le résultat du rejet des orientations prises par le catholicisme pendant le Moyen Âge

     

     
    Création XVIe siècle
    Type Religion
    Membres Baptisés
    Effectifs

    Mouvements protestants traditionnels :

    331 millions, en 2016

    Mouvements évangéliques : 675 millions, en 2016

     

    (article Wikipédia)

     

    Qu’est-ce que le protestantisme ?

     

    Quelques mots sur l'origine du Protestantisme

     

     

    Martin Luther
    (1483-1546)

    Martin Luther est le premier des grands réformateurs
    de la religion chrétienne au XVIe siècle

     

    Le Protestantisme

     

      

    Jean Calvin
    (1509-1564)

    le grand
    réformateur français 

     

    Le Protestantisme

     

     

    Théodore de Bèze
    (1519-1605)

    Théologien et poète,
    a continué le travail de Calvin 

     

     

    Le Protestantisme

     

     

    Ulrich Zwingli
    (1484-1531)

     A commencé à vouloir réformer la religion chrétienne a peu près en même temps que Martin Luther

     

     

    Le Protestantisme

     

     

     

     

    Sébastien Castellion 

    (1515-1563)

     Un réformateur qui a été pionnier de la tolérance. Il s'oppose à Calvin quand celui-ci condamne Servet

     

    Le Protestantisme

     

     

     

     

    Michel Servet

    un théologien catholique

     

    Le Protestantisme

     

     

    Les guerres de religion

     

    En France, on appelle guerres de religion une série de huit conflits, qui ont ravagé le royaume de France dans la seconde moitié du XVIe siècle et où se sont opposés catholiques et protestants, appelés aussi huguenots.

     

     

    Le massacre de la Saint Barthelemy

     

    Le Protestantisme

     

    Le Protestantisme

     

    François, DUBOIS (1529 - 1584)

     

     

    Le Protestantisme

    Alexandre-Évariste Fragonard 

    Scène du massacre de la Saint-Barthélémy (1836)

     

    Alexandre-Évariste Fragonard, né le 26 octobre 1780 à Grasse, mort le 11 novembre 1850 à Paris, est un sculpteur et peintre de style troubadour français. Wikipédia
     
     
     
     

    [x]

    Un tableau protestant, objet d’une intense piété catholique

     

    Le Protestantisme

     

    Vierge à l'enfant

    1537

    peintre Cranach

    Cranach réalise une Vierge à l’enfant compatible avec les idées protestantes : Marie est représentée de manière très humaine : jeune et aux traits fins, jouant avec son enfant qui l’enlace tendrement ; ses longs cheveux dénoués et un voile transparent évoquent une féminité teintée d’érotisme. Tous les signes de dévotion mariale ont disparu : on ne trouve ni auréole, ni manteau étoilé, ni anges, ni ciel. Cranach a transformé la Vierge céleste en une maternité gracieuse. De même l’enfant – un bébé dodu - n’a aucun signe christique particulier (croix, auréole).

     

    Le Protestantisme

    Lucas Cranach le Jeune

    Le Christ bénissant les enfants

    1515 Wittenberg - Weimar 1586


    Les Cranach, famille allemande de peintres, de dessinateurs et de graveurs, sont actifs en Saxe durant le XVIe siècle. Les deux fils de Lucas Cranach le Vieux, Hans et Lucas le Jeune, s’inscrivent dans la tradition héritée de leur père. Lucas le Jeune est mentionné à quinze ans dans l’atelier de son père. Il en reprend la charge en 1550.

    Des deux frères, Lucas le Jeune est le seul à se démarquer davantage du style paternel. Il s’en distingue avec des portraits expressifs et très soignés. Il fait preuve d’une grande indépendance de coloris. Peintre et graveur habile, il est remarqué par le prince-électeur de Dresde, Auguste de Saxe, dont il devient le peintre attitré en 1553. De 1565 à 1568, il est, comme l’avait été son père, bourgmestre de Wittenberg.
    Portraitiste accompli, il met au point un art du portrait stylisé et en deux dimensions particulièrement décoratif. Ses scènes mythologiques et ses tableaux de mœurs furent particulièrement appréciés.

     

    Le Protestantisme

     
    Cranach l'Ancien. Tête du Christ avec couronne d'épines (1520-1525). Huile et tempera sur bois, 28 × 21 cm, collection privée. Selon la légende chrétienne, le vrai visage du christ est apparu sur le voile de sainte Véronique après qu'elle eût essuyé son sang et sa sueur sur le chemin du calvaire. Ce visage avec barbe est unanimement accepté au Moyen Âge, mais à la fin de l'Empire romain d'Occident (5e siècle), le Christ était représenté sans barbe.
     
     

    Le Protestantisme

     

    Adam et Eve, 1526, Lucas Cranach l'Ancien

     

     

    Le Protestantisme

     

    Marie avec l'enfant

    Lucas Cranach l'Ancien

     

     

    Le Protestantisme

    Vierge sur le trône, vers 1520-1525

    Quentin Metsys

    (Louvain 1466 – Anvers 1530)

     

    Le Protestantisme

    Quentin Metsys

    Le Christ sur le chemin du calvaire

     

     

    Le Protestantisme

     

    Quentin Metsys

    Pieta

     

    Le Protestantisme

     

    Le Protestantisme

     

     1508 Quentin Metsys

    La confrerie de Sainte Anne
    Huile sur bois - 224 x 219 cm + 220 x 92 cm (x2)

    Musées Royaux des Beaux-Arts - Bruxelles

     

     

    Le Protestantisme

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :